BEBERT Vincent – Maison des Arts – Antony

DSC09825

Ce qu’il y a de plus captivant dans ce travail, ce sont les empâtements de peinture, la matière picturale rendue dans ce qu’elle a de plus épais. Figez votre regard sur un segment de toile, et vous serez comme face à un abîme, appelé par des profondeurs considérables, celles qui se dissimulent derrière ces surfaces sculpturales, celles tout au moins qui se laissent imaginer. Il y a ici une figuration forte du paysage, alors même que les traits s’effacent sous le poids irradiant d’une peinture dense. Des masses colorées dessinent les lignes du paysage, et si l’absence de trait déstructure parfois l’architecture paysagère, elle participe finalement de ses flux incessants, fin stratège pour donner à voir tout ce que la nature a de vivant. Horizons dessinés par des cimes, ciels translucides ou plombés, rideaux de verdure aux multiples reflets, tout absorbe votre regard : une pénétration visuelle du paysage qui répond semble-t-il à une approche personnelle de la nature, celle d’un peintre qui l’embrasse plutôt qu’il ne la contemple.

img_20813

 

http://www.ville-antony.fr/maison-des-arts

Vincent BEBERT – Galerie SUSSE FRERES – Paris 1er

Vincent BEBERT – Galerie PRODROMUS – Paris 11