CARTIER BRESSON Henri : de l’art avant tout ! CENTRE POMPIDOU – Paris

HCB
La photo se présente comme une lecture du réel dans ce qu’il a de plus percutant, nous rappelant toutefois à ce qu’il fallait voir et que nous n’avions pas vu à cause des filtres qui troublent notre regard. Elle est ou le moyen privilégié des mémoires collective et individuelle, ou l’œil fin de ce qui est. C’est cette conception de la photo que traduit l’engagement d’Henri Cartier Bresson dans le militantisme et le photoreportage, mais c’est la dimension artistique qu’il lui donne, qui l’empêche de tomber dans la propagande. Nous avons donc une représentation non déformée du réel, tout en ayant un regard critique, et ce, grâce à un angle de vue très élaboré.
La photo source d’émotions s’éloigne et fait place à la photo source d’information. Chaque épreuve du Leica (l’outil de travail de HCB) résulte d’une stratégie qui nous reconduit au réel. Le cadrage, la composition et la lumière percent le mystère de l’évènement. Cela s’illustre en particulier dans la photographie des foules, ces rassemblements populaires qui sont en eux-mêmes les « Icônes du Pouvoir ». HCB se demande toujours sous quel angle les choses se donnent le mieux à voir. C’est sous l’angle de la foule que les régimes totalitaires et la société de consommation se révèlent le mieux. La disposition des individus rassemblés en une foule opaque, ce cadrage géométrique en lequel aucun pas de côté n’est possible ni même envisageable, est ce qui illustre au plus près leur essence.
Sommes-nous pour autant dans une imagerie de suggestion ? Oui, mais pas totalement. S’il s’agit de représenter une chose de par son reflet le plus révélateur, reflet moins exact que métaphorique la plupart du temps, il s’agit aussi pour HCB de coller au réel. Mais pour être réaliste, il faut parfois prendre le parti de l’imagination, et c’est ce qu’HCB fait avec maîtrise et technicité. Le photoreporter ne peut pas se passer de la topographie des lieux, de l’urbanisme, du décor et des gens dans la considération d’un événement, mais il ne peut pas se passer non plus de sa créativité pour le capter au plus juste de ce qu’il est.
La série consacrée au couronnement de George VI le 12 mai 1937 à Londres témoigne à sa façon de cette conception de la photo. Dans les rues de Londres, les anglais tournent le dos au nouveau roi pour mieux le voir dans un miroir. Tout se joue dans un reflet qu’il faut savoir saisir.
Dans son ambition d’informer, HCB est d’abord un artiste. Si la mission de l’art est d’enseigner les hommes et les femmes, elle est menée avec perfection par ce photographe. Bien qu’héritier du surréalisme et de son goût pour les libres déambulations urbaines, HCB ne laisse pas au hasard la géométrie des arrière-plans. Il choisit ses décors et attend que quelque chose s’y passe. Si rien ne s’y passe, le décor est à lui-même l’objet central de la photo. On retrouve dans toute son œuvre, qu’elle soit artistique ou journalistique, cette vision emprunte de plongées et de contre-plongées. Ainsi en est-il de ce marché en contre-bas de la Piazza del Campo à Sienne, de ces terrasses de café à Florence, ou de ces tonneaux sur un port de la Côte d’Ivoire. Ces têtes de mannequin en plastique dans une vitrine et la façade d’un salon de coiffure nous mettent en contexte dès le début de notre pérégrination au travers de la carrière de l’artiste. Ces images
prises au cœur de la banalité des choses mais capturées par un œil adroit sont le moteur de toute une œuvre : HCB sera sans cesse fidèle à cette géométrie qui structure ses photos. Le retour au dessin et à sa géométrie variable à la fin de sa vie seront synonymes d’un retour à soi, après s’être soumis de longues au cadre contraint du photoreportage.
Henri Cartier Bresson : un photoreporter, mais un artiste avant tout et jusqu’au bout.
www.henricartierbresson.org
www.centrepompidou.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s